Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Profession de foi, programme de Stéphanie Muzard et 3 points essentiels si j'étais élue députée

 

 

Souveraineté alimentaire et saine, développement et défense de l'AGRICULTURE, création d'emplois non délocalisables ( artisanat, commerces, PMI, filières, éducation ...) :

 

3 points essentiels_Page_1.jpg

 

 

 

L'autonomie énergétique et création d'emplois relocalisés, fin des conflits liés aux énergies de la guerre et du crime contre l'humanité : 

 

 


3 points essentiels_Page_2.jpg

 

 

Souveraineté et démocratie : 

 

 

 


3-points-essentiels_Page_3.jpg

Evidemment, ce ne sont que trois points essentiels d'où découlent toutes les autres propositions et alternatives, véritable vivier de forces créatives et bienveillantes pour l'intérêt commun ! 

 

Ici recto de la profession de foi nationale : 

 

Avec un bémol personnel sur la durée des mandats. Souvent, le temps des projets d'intérêts supérieurs n'est pas le temps des mandats... voir le sublime documentaire "Qu'est-ce qu'on attend?" de Marie-Monique Robin.

 

 

Profoi_verso_commun_sanssoutien_R39_Legis17_HD_OKOKOK.jpg

 

Mes réponses aux questions de MO à la Hune

 

 

article-entier-s-muzard-2017-MO-a-la-hune.jpg

Mes réponses aux questions du  journal VIDICI

 

QUESTIONS LEGISLATIVES 2017

ENVIRON 3500 SIGNES, MAXIMUM 4000, ESPACES NON COMPRIS ; MERCI.

_____________________________________

Vos nom et prénom : Muzard Stéphanie 

Votre parti politique : EELV  

 

Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Vidici ? Vos parcours professionnel et politique ?

46 ans, 2 enfants, mariée à un paysan et agronome, artiste auteur engagée et militante pour la Terre et l'Humanisme, réalisatrice de documentaires, en entreprise individuelle, lanceuse d’alerte  et paysanne  bio - Ferme Trophée National d’Agriculture Durable - diplômée des Beaux-Arts, petite-fille de résistants. Plusieurs fois candidate écologiste dans le LOT (46) en Midi-Pyrénées (municipales, régionales, cantonales) sans être encartée.  Mes luttes sont d’intérêt général, pour le bien commun, les Droits et devoirs de l’Homme et du Citoyen, défendre la ruralité, les ressources comme l’EAU, les sols fertiles, la santé, le climat, les vocations territoriales,  notre culture et nos agricultures, l’éducation, (…)  contre les traités de libres échanges CETA TAFTA qui feront exploser notre socle démocratique, républicain et social déjà fragilisé et la souveraineté des peuples.

 

Trouvez-vous moral d’embaucher comme Attachés Parlementaires des personnes de son entourage plutôt que des gens diplômés ?

Le problème est surtout l’emploi fictif. Ce n’est pas tant une question de diplôme car des personnes de l’entourage peuvent apporter soutien moral, confiance et compétences requises et sérieuses par l’expérience et le vécu. 

 

Voteriez-vous une loi engageant la transparence de la totalité des dépenses des députés ?

Oui, c’est de l’argent public. 

 

Quelle sera la première loi que vous proposerez à l’Assemblée Nationale ? Et la première que vous souhaiteriez voir abrogée ?

L’interdiction des pesticides et des VRTH (Variétés rendues tolérantes aux herbicides, OGM « cachés »), et l’abrogation de la loi travail ou celle des COV, Certificats d’Obtention Végétale. Ce projet de Loi a été voté et instaure une cotisation sur 21 espèces visant à indemniser les semenciers pour la réutilisation de "leur génétique" par les producteurs qui re-sèment leur récolte. Cette taxe qui ne dit pas son nom est non discriminante et ne reconnait pas le rôle immémorial des paysans dans la sélection variétale.

Elle va faire peser sur une profession déjà en difficulté un nouveau poids financier en faveur d'acteurs, les semenciers, qui sont loin d'être en difficulté...   Mais cela n'est pas le plus grave puisqu'en dehors de ces 21 espèces, le fait de re-semer sera totalement illégal, tout comme l'échange de semences, même issue d'une sélection "maison". 

 

Légalisation du cannabis : pour ou contre ?

Etant contre l’usage des drogues, je trouve ce problème très alarmant auprès de notre jeunesse mineure et de plus en plus jeune. La légalisation est sans doute une manière efficace et économique de lutter contre le trafic et initier plus de prévention. Ce sujet mérite approfondissement. 

 

Légalisation de l’euthanasie : pour ou contre ?

Pour le droit de choisir une fin de vie digne.

 

Que pensez-vous du mandat unique dans le temps ?

Le temps d’un mandat n’est pas celui des projets longs termes et écologiques. Il est difficile de mener des politiques publiques d’intérêt supérieur. Le problème n’est pas le temps, mais les compétences, les modes de gouvernance avec les lobbys, la corruption et l’honnêteté. 

 

Avez-vous des idées pour améliorer la situation de l'emploi dans votre circonscription ?

Les activités primaires (comme la conchyliculture) ou touristiques, sont au rythme saisonnier respectueux de la nature et du vivant : tout est lié.  Le lien Terre-Mer est un atout. L’économie du réel, la révolution numérique, agronomique, c’est le lien entre générations, le partage, le vivant, l’avenir des générations futures. L’économie de la connaissance est une autre façon de travailler dans la durée, comme l’explique admirablement  Idriss Aberkane. Les enseignements intellectuels, manuels, technologiques et artistiques, pluridisciplinaires, l’éducation à l’environnement, la valorisation des talents et des savoir-faire dès petit, pour tous et le droit à la formation toute la vie, fait une société éduquée, cultivée, dynamique, de progrès et de paix. La transition écologique et la redynamisation rurale sont un vivier énorme de créations d’emplois si on inverse les logiques dévastatrices et curatives qui uniformisent, coûtent et détruisent. Contrairement au fonctionnement hystérique du CAC 40, et au gaspillage des matières premières et ressources, l’économie sociale et solidaire, circulaire, relocalisée est durable.

 

 

 

MERCI DE NOUS LIVRER VOS REPONSES AVEC UNE PHOTO DE TETE POUR LE J’AIME J’AIME PAS ET UNE PHOTO ‘’EN SITUATION’’ (BUSTE, DERRIERE UN BUREAU, A LA PECHE…)

 

inauguration-083.jpg

 

 Tournage du film "le retour à la terre, rive gauche" Inauguration de l'une des plus grosses Biocoop Paris de Catherine Chalom..

 

 

PORTRAIT : J’aime, J’aime pas

Merci de nous donner des réponses très concises, en un mot !

 

Homme politique préféré :  Benoît Biteau, José Bové. Des femmes aussi 

Qualité : naturellement cohérente  

Défaut : sans langue de bois  

Humain préféré : Jacques Brel  

Réincarnation ? Marianne !  

Magazine préféré :  l’estuarien 

Resto préféré : (ou bar ou discothèque, dans la circonscription)  L’Océane, Le Gua  

Dieu ? Dame Nature 

Livre de chevet : L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono  

Whisky ou Perrier ? vin bio local 

De gauche ou de droite ? écologie transversale et supérieure  

Statut : mariée, 2 enfants

Age : 46  

J’habite :  une ferme biologique à Sablonceaux  

 

le site : www.stephaniemuzard.fr

Page facebook :  www.facebook.com/stephaniemuzard17/

 

 

Un seul Bulletin ! 

Donc pour choisir cela, votez une femme de terrain, locale,  qui connaît ces dossiers et est déjà en pratique depuis longtemps, sans donner vos voix à des candidats faussement écologistes, de micro partis uniquement présents à ces élections pour la pêche à la voix = 1€ 60 de financement public pendant 5 ans pour rien ! MERCI  !

 

17-05_Bulvote_R39_Legis17.jpg

 

 

 

 Qu'est-ce qu'on attend  pour la transition ?

 

 

 



24/05/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres