Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Biographie en dates clefs. Les épaules de la résistance... d'une petite fille devenue artiste écologiste et paysanne

papi et moi.jpg

Les épaules de la résistance... d'une petite fille devenue artiste écologiste

 Les racines. Les arbres. Les feuilles. Les fleurs. Les bourgeons. 

IMG_004.jpg

 

mamoune moi papa.jpg


1971 : née à Nemours (77) d’un père typographe imprimeur et d’une mère agent des Postes, Stéphanie Francine est l’aînée d’une famille de trois enfants.

Petite enfance et scolarisation en banlieue parisienne dans l’Essonne (91).

 

stef 1974.jpg

 

Dès la maternelle, Stéphanie veut devenir dessinatrice écrivain. Pépé dessine des animaux sauvages et raconte ses aventures de garde-chasse sur des cahiers de brouillon et papa ramène des feuilles et des crayons...Sa conscience écologique naît au contact de ses grands-parents paternels et maternels, ruraux et d’origine modeste, dont une partie participa activement à la Résistance en maquis du Quercy de 1939 à 1945 et à la Libération de la France.

 

 

carte postale.jpg

 

De la douce France de mon enfance au big bazar pour générations futures...

 

Jardins potagers, parties de pêches, forêts cueillette des champignons, soins par les plantes et bonne cuisine dans la convivialité festive et la simplicité volontaire et décroissance déjà , Stéphanie a eu la chance de connaître ses arrières grands-parents paysans, éleveurs de vaches et cultivateurs dans le Loiret.

Les racines de la famille sont les terroirs de l’Yonne Puisaye, Bourgogne, Loiret Sologne Gâtinais, et Bretagne Côte-d’Armor...

img278.jpg

 La cabane de pépé en forêt de Montargis.

 stef-aux-chèvres.jpg

 Avec les chèvres de la Creuse chez des amis, famille paysanne de Guéret...

 

1974 : Stéphanie a trois ans et ne connaît pas encore René Dumont... le premier candidat à s'être présenté sous l'étiquette écologiste à une élection présidentielle. Elle portera pourtant le même sous-pull !

 

rené dumont.jpgstef-6-ans.jpg

 

C'est l'époque des vacances en famille et camping plein air à la Cötinière, sur l'île d'Oléron sur un terrain familial de son oncle et sa tante...les premiers chocs pétroliers...et les marées noires !

 

En 1974...avec la famille Dillard, Michel, Lysiane, chez les pêcheurs Nonoche et Maryse, et les Moreau... du temps du manège de Prosper où j'adorais tirer la queue du Mickey....

l'île d'Oléron plus sauvage...

ile do 2.jpg

ile do 3.jpg

 ile-d'oléron-1.jpg

 

 

 

De l'exode urbain à l'humus des arbres, vers les marais et la mer.

 IMG.jpg

1981: La famille fait comme l'oiseau, elle quitte la banlieue parisienne et s’installe dans le Loiret à Courtenay.

Retour aux sources et dans les sous bois odorants entourés d'étangs et de champs. Son papa fait tous les jours le trajet Paris/Courtenay ( 240 kms AR) pour aller travailler et sa maman poursuit sa mission de service public...pour garantir un nid vert à leur grande famille.

10 ans, bonne élève, disciplinée, elle dessine, elle écrit, elle rêve déjà d'un monde meilleur et crée... alors que la peine de mort est abolie en France.

stef 14 ans.jpg

Collège Aristide Bruant à Courtenay puis Lycée en Forêt à Montargis. C'est l'époque des sacs de riz, des restos du coeur...et de l'agriculture intensive chimique devenue folle.

 

1984/86 : Catastrophe nucléaire de Tchernobyl...vache folle...Ethiopie... Bhopal et autres scandales. 1ers gros chocs.

 

1989 : Année du bicentenaire de la Révolution Française mais aussi du Bac littéraire Arts Plastiques Philosophie Art, obtenu avec mention à Montargis.

 

 lycée.jpg

 

1989/1990 : Stéphanie rentre alors aux Beaux-Arts d’Orléans, Institut d’Arts Visuels (rebaptisé ESAD), pendant trois ans, touchant à tous les domaines d’expressions plastiques. La voilà étudiante en Beauce et stagiaire dans les boîtes de pub à Paris. Elle se spécialise dans la Communication et les Arts Graphiques.

 stephanie.jpg

 

 Elle découvre les causses du Quercy, la beauté du département du LOT et des environs, la culture occitane qu'elle croque à toutes les vacances : Figeac, Cajarc, déjà.

carte d'étudiante IAV 1991-1992.jpg

stef 20 ans.jpg

 

20 ans...

 

 vache folle 1992.jpg

1992 : Diplôme National d’Arts et Techniques avec mention, option Communication Arts Graphiques en poche, Stéphanie entame une 4ème année avec les encouragements des enseignants mais préfère alors se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise avec son futur 1er mari, étudiant aussi. La collaboration à l’entreprise de décoration et de créations sur tous supports, l'atelier de création «Vitramine» durera jusqu’en 2003.

Dix ans de travaux artistiques dans plusieurs régions de France.

Installation dans le Loiret, à Douchy en location chez un agriculteur en Gaec.

 

1994 : 1er Mariage et restauration d'une fermette ancienne à Chevillon-sur-Huillard.

stef-23-ans.jpg

 

1997/2000 : Création d’une association culturelle de cours d’Art en milieu rural et professeur avec 60 élèves, soutenue par l'équipe municipale.

 

1999 : José Bové et les faucheurs volontaires d'OGM, le démontage du Mac Do de Millau...

 

2000 : Naissance du 1er enfant et lecture du livre de Gilles Luneau "Le Monde n'est pas une marchandise". La lutte contre les OGM, la prise de conscience qu’il faut agir, consommer et vivre autrement...et ailleurs...révélation !

 

2001 : Départ du Loiret vers le Lot, dans le Quercy. Vente de la fermette retapée en 7 ans. Changement de lieu, de mode de vie par convictions écologistes. Stéphanie a tout juste 30 ans et s'éloigne de la société consumériste et du culte de la mondialisation. Elle commence à comprendre les travers de l'ultra libéralisme.

IMG_094.jpg

 

2002 : Choc des élections présidentielles Chirac/Lepen, découverte généalogique sur la résistance : les conséquences sont les 1ers engagements politiques et militants pour la maman citoyenne Stéphanie. Bien entendu, elle a voté et fait la campagne de José Bové...qu'elle admire et a encore des cicatrices d'avoir voté à droite contre Lepen.

Elle s'intéresse à l'altermondialisme d'Albert Jacquard...

 

2003 : Stéphanie crée son entreprise en tant qu’artiste auteur à la Maison des Artistes : l’Atelier des Muses, studio de communication, Arts graphiques, littéraires, décoratifs et audiovisuels. 

 

2004 : C'est l'appel des résistants aux nouvelles générations...

 

Elle participe à l’autoconstruction à deux de sa maison écologique à Marcilhac-sur-Célé et y vit en décroissance.

 

1398878439img5786800.jpg

 

2006 : Naissance du deuxième enfant et toujours les trésors des bois...

 

.1ère semaine à la maison 003.jpg

 

2007 : Elle a voté écologiste puis pour Ségolène Royal...mais Sarkozy a été élu Président ( Et oui ! ça a été possible !) et 5 ans de combats républicains épuisants en milieu rural...( sauver les écoles, les hôpitaux, les gares, les commerces, l'agriculture paysanne, manifestations retraite, aides sociales diverses, etc, etc)

 

 

"casse-toi pov'con, l'environnement ça commence à suffire" 
"Travailler plus pour gagner plus" (mais ce n'est pas valable pour le bénévolat et la citoyenneté des militants engagés)

 

 

DSC00764.jpg

 

2008 : Candidature alternative aux municipales de son village seule contre une liste, 30 % des voix, par réaction et propositions militantes.

 

 

affiche (pâté) de campagne.jpg

img181.jpg

 

 

 

"Il n'y a pas de création sans contraintes"

 

2009 : après deux ans de travail non rémunéré, sortie du film DVD «Sans terres et sans reproches», voyage chez les résistants du Quercy, grâce à des souscripteurs et la Fondation pour une Terre Humaine, et à Christian Vélot. Le travail sur l' exposition itinérante carnet de voyage, dessins, photos, écriture «Confidences pays’âmes», soutenu par le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy et la Région Midi-Pyrénées. Stéphanie parcourt la France du pays Basque à l'Alsace, de la Bretagne à Paris et jusqu'à Bruxelles...tout en continuant sa vie de graphiste, peintre, décoratrice et de maman...C'est le début de très belles rencontres importantes et le tissage d'un important réseau de citoyens, de soutiens dans le monde associatif et politique, des médias, d'artistes et sur les réseaux sociaux. Reconnaissance professionnelle et de personnage public, elle enchaîne les réunions publiques, conférences, débats.(dossier de presse, télés, radios)

2862_1141574142586_1532075_n.jpg

locomotiv'.jpg

DNA 17 juin 2009.jpg

 

 

2010 : Début du projet de film «Du coq à l’âme», soutenu par 17 personnalités du monde agricole, militant, philosophique, agronomique et scientifique et par La Région Midi-Pyrénées et le Ministère de la Culture et de la Communication ainsi que l’association Ruralimages, reconnue d'intérêt général, dont elle est cofondatrice.

 

Stéphane Hessel sort son livre "Indignez-vous !"

 

Campagne candidature écologiste lotoise aux élections régionales Midi-Pyrénées, par convictions et militantisme, elle figure sur la liste rassemblée de Martin Malvy (PS, président sortant rélu) au deuxième tour mais en 7ème place.

Succès dans les urnes...14 à 30 % selon les villages lotois...elle n'est cependant pas élue à la déception des lotois.

la semaine du lot mars 2010 jacques ronsin.jpgtesta 002.jpg

20100309_BTi_339 Meeting EE au Bikini Toulouse.jpg

photo dépêche malvy.jpg

 

197006_1947610052980_1324411684_32332604_633225_n.jpg

 

2011 à 2013 : Stéphane Hessel sort son livre "Engagez-vous!"

Stéphanie a 40 ans et toutes ses dents dans la lutte contre le gaz de schiste, nombreux films et réalisations de créations militantes défense citoyenne. Candidature écologiste militante sur le canton de Cajarc, 14.8% des voix face au sortant alors aussi vice-président du Crédit Agricole Midi-Pyrénées. Elle prend sa carte de coopératrice EELV et remet à la mode le bonnet phrygien!

 

img068.jpg

 

Cajarc.jpg

 

2012 : Sollicitée pour les élections législatives face à Jean Launay (PS), député sortant, circonscription de Figeac, elle décline l'invitation...elle est candidate à "tous candidats, pour une république des consciences" et soutiens, vote le programme "l'humain d'abord!, place au peuple!". Evidemment , elle vote contre Sarkozy pro ogm, pro pesticides et pro gaz de schiste au deuxième tour simplement parce qu'on ne vote pas pour ses bourreaux....

 

non candidature législatives.jpg

 

 tous-candidats-2012.jpg

 

 

 

 

 

Les luttes à énergie renouvelable !

 

2014 : Séparation, divorce et changement de Région, Stéphanie part pour la Charente-Maritime, dans la ferme bio de Benoît Biteau et, en plus de son entreprise, elle devient conjointe collaboratrice et paysanne à la ferme écocitoyenne et conservatoire Val de Seudre Identi’Terre en polycultures polyélevages et agroforesterie, trophée national d'agriculture durable 2009...

 

Coup de foudre :-) entre résistants du terroir.

Après la pluie, le beau temps, solaire... et les luttes toujours...dans l'autodérision et l'humour.

 petite-agri-culturelle.jpg

13441756_10154247679518103_1662437538_o.jpgpaysans pas exploitants.jpg




 

2016 : Stéphanie adhère à EELV pour la première fois et pour fêter le départ de Placé...

 

Elle épouse son amoureux agronome et élu militant Benoît Biteau...un Don Quichotte, paysan du futur qui a planté 5000 arbres !

Pourtant, il n'a pas de langue de bois, ni même le sous pull rouge de René Dumont mais en revanche, il a les moustaches de José Bové en mieux...

Entourés de nombreux amis d'ici et d'ailleurs, d'animaux de races anciennes et locales, c'est repas partagés à la ferme, lien social, économie sociale et solidaire, transhumances solidaires des vaches, ventes directes, potager, transformations, visites pédagogiques, jeunesse en formation...et plus de 45 000 soutiens à travers la France.

 

Même si pour les lobbies, c'est une calamité nationale, elle ne regrette en rien sa mission et ses initiatives, toujours guidée par l'intérêt supérieur et le bien commun.

Elle poursuit son chemin de traverse...

 

_MG_2867.jpg

 

 

Et là...face à l'abstention, la montée du racisme, du fascisme, entre la barbarie et l'écologie, elle a choisi depuis longtemps...

elle se pose la question de reprendre le bonnet phrygien dans la bataille des urnes là où elle agit déjà comme écologiste praticante !

Sa décision ? Elle est candidate à la candidature des Législatives 2017...là où petite, elle passait de superbes vacances à la mer et où il y avait encore pleins de coquillages et étoiles de mer sur les plages...

 

Résistance....

 

 



13/11/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres