Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Aux mots faux bi.

Aux mots faux bi.

 
Humeur écologiste du soir. Je sens que je vais m'épouser, faire alliance avec mon égaux.
J'aime être aux mots, textuelle, avec moi m'aime.
J'aime tripoter mon clavier et mes méninges. Affaire, non pas de culs-raies, ni de culs de jattes mais de QI.
Que ça dérange ces cathodiques : un texte triste m'indiffère.
Que ça dérange les étés rôts textuels comme les manches sots qui ne peuvent pas faire d'autres gloses que des voeux de chasse-tétée : ça ne m'ébranle point.
Je jouis à taper l'alphabet dans tous les sens pour mon plus grand plaisir solidaire...
Moi : je suis gaie et je compte bien le rester, même mariée avec un éther - eau, mais ce qui compte c'est que je sois aux mots textuelle.
Je prends les mots sans dessus dessous et je fais l'amour avec ma propre langue...tandis que d'autres ne pensent que se taper le Q à la lettre en prostituant les uns, puissants, les autres, des bandes et mous.
J'ajoute que j'adore lécher les timbres dans le dos de la raie publique à en rougir car la gomme, c'est bon pour le mot "râle".
De la mine à la pointe, je verbe haut et taille mes crayons, frotte mes doigts sur un clavier en caressant ma souris... je suis donc gaie, sans être cathodique, et ça me fout la trique de l'art, rien que de feuilleter un dictionnaire de langues, même avec les doigts ! Vini, Wiki, pédia !
Ne cherchez pas les garçons : je suis une vagir-originale.

Ne cherchez pas les filles :  je suis une Clio*-méridienne.

 

Voici mon timbre de voix  :

 

 

 

* Dans la mythologie grecque, Clio (en grec ancien Κλειώ / Kleiô, de κλέω / kleô, « célébrer, chanter ») est la Muse de l'Histoire, qui chante le passé des hommes et des cités.

On la représente sous la figure d'une jeune fille couronnée de lauriers, tenant en sa main droite une trompette, qui représente la renommée, et de sa main gauche un livre (un volumen), qui a pour titre Thucydide, sur lequel sont rédigés les récits du passé. À ces attributs, on joint parfois le globe terrestre sur lequel elle pose, et la clepsydre, horloge à eau qui représente le temps passé, afin de montrer que l'Histoire embrasse tous les lieux et tous les temps. Ses statues tiennent quelquefois une guitare d'une main, et un plectre de l'autre, parce que Clio était aussi considérée comme l'inventrice de la guitare.



21/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 265 autres membres