Stéphanie Muzard Artiste engagée et paysanne bio

Stéphanie Muzard  Artiste engagée et paysanne bio

c'est décidé: je me présente aux élections...


 

affiche 1(du pâté) de campagne...

 

 

recto tract

Marcilhac 2008
100% éco citoyen
100% avec Stéphanie Muzard Le Moing!

 

Un autre village est possible!
CITOYENS ET CITOYENNES DE MARCILHAC,

ENSEMBLE POUR UNE DEMOCRATIE VIVANTE,
DIVERSE, DYNAMIQUE, POPULAIRE
ET ECO CITOYENNE!

 

 

36 ans, mariée, deux enfants, artiste auteur professionnelle depuis 15 ans, je me porte candidate pour la mairie de Marcilhac-sur-célé (Lot).
Petite fille de résistant lotois,  originaire de la campagne du Loiret,
 je souhaite défendre et préserver aujourd'hui, à mon tour, les valeurs d'humanitude de ce territoire et pouvoir les transmettre, après un exode volontaire de la région du Gâtinais vers le Quercy.


POURQUOI  FAIRE DE LA POLITIQUE maintenant?
N'appartenant à aucun parti, je revendique être une citoyenne du monde
et bien entendu 100% naturelle, sans colorants ni arômes artificiels, sans étiquettes ni code barre !

DU GLOBAL ... AU LOCAL ?
Le constat d' urgence démocratique* et écologique de se réapproprier le débat et les décisions qui engageront les générations actuelles et surtout futures, face à des élus le plus souvent sans saveurs, parfumés d'intérêts individuels, qui nous servent des plats réchauffés, face à des concitoyens de plus en plus individualistes par peur ou confort et ayant un sentiment d'impuissance et de fatalisme, je ne peux me résoudre à l'inaction, à la résignation, au mensonge.
 Notre liberté et qualité de vie à tous, l'avenir de nos enfants et petits-enfants sur cette planète, que ce soit à l'échelle d'un village ou à l'échelle mondiale, est menacée.  L'indifférence voire l'incohérence des élus face aux préoccupations des citoyens sur des sujets de société liberticides avec des méthodes de plus en plus totalitaires sont inquiétants. Nous ne sommes pas épargnés par les décisions prises de plus en plus par quelques lobbys économiques, au mépris des citoyens et de la Démocratie, et même de la Vie.

*puçage électronique humain, autorisation de la viande clonée, fichage ADN des opposants politiques et syndicaux, fichage des enfants scolarisés, déni de démocratie, traité de Lisbonne, « pipolitique », OGM, nanotechnologies, guerre économique et croissance de l'ultra libéralisme, échéances des enjeux climatiques et environnementaux,  épuisement des ressources naturelles … sauf la vôtre.
Il nous faut tourner la page! Mais vraiment...!

imprimé sur papier recyclé, fait maison, ne pas jeter sur la voie encore publique.

 

 

verso tract...

 

 

Au local! La démocratie est moribonde faute de combattants – nous tous.
Faisons revivre ce droit et devoir fondamental, rassemblons les énergies afin que nous puissions faire et démontrer qu'un autre village est possible. Citoyens du monde rural, considérés trop souvent comme des français de seconde catégorie, avec nos forces et nos idées,  nous pouvons bâtir notre quotidien autrement: préservons ce qui peut l'être encore, défendons une certaine idée de la liberté, droits et idéaux pour lesquels nos ancêtres ont combattu. Ayons le courage de nos opinions et agissons ensemble !
Tentons, par de petites choses de changer nos comportements, nos habitudes, rompons l'isolement, soyons solidaires :
les petits gestes quotidiens peuvent démontrer que L'utopie est la vérité de demain.

Certains connaissent mon engagement récent militant et actif concernant le brevetage du vivant, la consomm'action, la défense de l'agriculture et des semences paysannes, des produits et de la qualité de vie rurale, de l'autonomie alimentaire et de la défense des droits de l'Homme et du droit à vivre dans un environnement sain.
Ma candidature ne se limite pas à une prise de position et de liberté de paroles pour une agriculture sans ogm. Elle va bien au-delà, dans l'action, mais d'ors et déjà, ce combat montre mon engagement à vouloir défendre l'intérêt collectif, les valeurs humanistes et universelles, la richesse de la diversité, la sauvegarde de la ruralité, le partage de l'information, mon goût de l'échange et des relations humaines, mon souci de la protection et de la valorisation de notre terroir, ma curiosité sur les grands maux de notre société, qui, si nous n'agissons pas en local, nous mets tous en sursis.
 POUR NOTRE PETIT VILLAGE RURAL
IDEES CONCRETES POUR UNE MUNICIPALITE VIVANTE, EFFICACE,
ENGAGEE ET ACCUEILLANTE, été comme hiver:

Proposons, inventons, réalisons de vraies alternatives avec comme objectif le quotidien, protégeons notre mémoire et nos traditions. Comprenons que les actes, mêmes les plus infimes, ont des conséquences sur les générations futures et l'environnement. L'alternative et l'évolution d'une société commencent aussi par la valeur de l'exemple des actes proposés et réalisés par les gérants de nos municipalités. Cela s'appelle de la volonté politique pour l'intérêt collectif et non particulier.
- introduire les principes éco citoyens* à la municipalité, consomm'action, modèle d'environnement et de développement durable, donc privilégier le commerce et l'artisanat équitable local, valoriser et soutenir l'économie de proximité et le tissu social, défendre le maintien des services publics, du marché rural.
- constituer une équipe municipale modeste, plurielle, féminisée, accessible, disponible, étudiant des budgets décroissants et efficaces dans l'intérêt de tous et pour faciliter le quotidien  des habitants. Transparence, présence, débats, démocratie participative et représentative.
- communication du village: bulletin municipal informatif et démocratique régulier, impression d'un document informatif sur la vie locale, participation aux guides touristiques existants, vigilance citoyenne.
- encourager, défendre, faciliter l'accès à la terre, à la propriété, à la construction et à la location pour fixer une population rurale active, savoir accueillir les nouvelles énergies vitales dans le respect, l'écoute et la rencontre, pour donner un avenir vital au village.
- créer ou recréer du lien social et culturel**,
- travailler la rencontre intergénérationnelle avec l'échange des savoirs des anciens et des nouveaux, faciliter la vie associative ou création d'un projet culturel autour personnes âgées pour lutter contre l'isolement.
- encourager la vie scolaire, l'éducation et l'éveil des enfants à la citoyenneté, à la curiosité, au devoir de mémoire, au respect de leur terroir. Redonner le goût de faire soi même, du soutien et un minimum d'intérêt aux enseignants des écoles du RPI et à nos enfants. Déclarer une cantine et commune sans ogm, création d'un jardin pédagogique.
- être attentif à l'évolution architecturale du village, ne pas favoriser la création de lotissements standardisés. Appuyer les projets qui respectent l'économie d'énergie, l'autonomie et l'environnement. Mettre en valeur  et entretenir l'existant utiles aux villageois, à l'économie et au patrimoine.
- redynamiser et soutenir l'ouverture de l'office de tourisme plus souvent, l'information touristique, les structures d'accueil, attractivité de notre territoire.
Marcilhac a un passé, qui hélas est révolu, mais aussi et surtout un avenir. Jeunes et anciens, nous devons nous retrouver et nous rassembler, nous entraider sur des valeurs essentielles. Peu importe du haut, du bas, d'ici, d'ailleurs, nous devons nous fédérer pour pouvoir transmettre ce trésor : le vivre ensemble et le bien vivre à Marcilhac, quelque part sur la planète Terre. C'est de notre responsabilité, ici, aujourd'hui, pour demain.
La diversité doit être une richesse, un terreau fertile pour l'avenir,
le passé être nos racines pour grandir. Il n'y a pas de fatalité, il faut le décider!

*- bannir les produits polluants qui stérilisent la terre, dans les locaux municipaux et les écoles, produits phytosanitaires, d' « entretiens », pesticides, fongicides, éthers de glycol, etc... La santé publique, la terre et l'eau potable sont précieuses et chères. Les coûts de dépollution et de traitements sont dus à nos actes d'achat et à la privatisation de la gestion de l'eau, mise en place de BRF ou autres méthodes alternatives pour l'entretien communal, plutôt employer de la main d'oeuvre que des machines à pétrole, plutôt faire qu'acheter, repenser la gestion de l'eau en intercommunal, récupération de l'eau de pluie, protection des sources.

** en étudiant les possibilités d'un aménagement d'un lieu d'expo, de cours et de rencontres pour toutes les associations et les scolaires, éventuellement construits par les citoyens, matériaux financés par la commune. De nombreuses initiatives ne voient pas le jour faute de lieu adapté.

 

 

 

_______________

blog pro: http://atelierdesmuses.blog4ever.com

__________________

et là cadeau beau nusque (parce que si y'a pas de cadeau made in china ou US dans un produit, ce n'est pas tendance et comme les hommes "pipes ô lithiques" sont devenus des produits avec des codes mal barrés...) donc moi c'est made in moi-même 100% encre de chine- ouais ben, ça euh...- voilà c'est pour vous rien que pour vous, comme "happy mille", c'est pas mal, non?

 

Stéphanie qui parle sérieusement de choses très sérieuses sans se prendre au sérieux avec la grosse tronche, c'est ça, la révolution!

 

article de la dépêche du midi jeudi de la st valentin...



02/02/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 239 autres membres