Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Rocard, Fillon : ces hors sols du gaz de schiste.

stop à ces gens là qui ne savent même pas faire pousser une salade sauf dans leurs discours d'hors sols ! Ils mentent et sont inféodés ! Et c'est grave pour NOUS !

Ce sont des gens qui n'ont aucun lien avec le vivant, aucune conscience morale pour affirmer des conneries pareilles.

 

 

 

 

--------------

la fracturation hydraulique était utilisée à Lacq.

----------
Message transféré ----------

De : Françoise Lienhard
Date : 29 mars 2013 11:14

Objet : Tight gas reservoir à Lacq

À :

Ma petite recherche du jour.

Et maintenant on fait quoi?

 

Françoise Lienhard


 

Dans le fascicule "Tight
gas
réservoirs : gisement à haute valeur technologique"

TOTAL / collection savoir faire - mars 2007, à la page 7,
on découvre une carte qui indique les champs de gaz de tight
sands
opérés par TOTAL (2006). On y trouve le gisement de Lacq/ Meillon/
Saint Faust comme étant en développement/production
. Ces tight gas
reservoir
s sont clairement décrit comme des gaz non conventionnels
par Total lui-même.

 

A la page  6 Total indique très clairement qu’elle utilise la fracturation pour
extraire ces gaz : « Afin d’assurer la rentabilité économique des développements
de réservoirs tight, Total maîtrise et déploie une large gamme d’outils
technologiques haut de gamme – sismiques multiazimutales, fracturations avec des solvants modifiant la mouillabilité de la roche –  destinés à garantir un schéma d’exploitation
optimal. »

 

 

Dans le Monde du 15 11 2012, Michel Rocard et François Fillon affirmaient
que la fracturation hydraulique était utilisée à Lacq. Il n’avaient pas tort !

 

Michel Rocard:

"Quand on sait que le gaz de Lacq était extrait par fracturation hydraulique sans
dégâts sur place, on s'interroge. Or, la France est bénie des dieux. Pour
l'Europe, elle serait au gaz de schiste ce que le qatar est au pétrole. Peut-on
s'en priver ? Je ne le crois pas."

 

François Fillon

"Comme Michel Rocard – décidément un des esprits les plus éclairés ( au nucléaire ????!!!!) du pays – l'a dit : le gaz de Lacq était extrait par fracturation hydraulique et ça ne faisait de
peine à personne..."

 

Ils disaient que cela n'avait jamais fait de mal à personne. Pas si sûr si l'on s'en rapporte à l'article de André Cazetien, paru récemment dans l'Age de Faire...

 

Peut-on laisser bafouer plus longtemps la loi du  13 septembre 2011?

 

---------------------

http://stopgazdeschiste.org/2013/03/12/exploitation-conventionnelle-pollution-conventionnelle-le-temoignage-de-andre-cazetien-a-propos-des-forages-a-lacq-64/

 

Exploitation conventionnelle, pollution conventionnelle? Le témoignage d’André Cazetien à propos des forages à Lacq (64)

Publié : 12 mars 2013 dans énergie climat, forage d'hydrocarbures, gaz de schiste
Tags:, , , ,

Cette semaine en Rhône-Alpes: Agenda ici     NANTUA 16 MARS 2013    (!) Info minute revue de presse
.

ClR(1) 11 Mars 2013

André Cazetien est ancien élu du bassin de Lacq. Il est maire honoraire de la ville nouvelle de Mourenx, dans le bassin de Lacq. Instituteur, il a été maire durant 18 ans de cette ville construite pour accueillir les milliers d’ouvriers venus dans le Béarn afin de travailler à l’exploitation du gaz. Militant écologiste, il est, à 89 ans, l’auteur de nombreux livres parmi lesquels « Et organisons-nous! » (Utovie, 2012), qui fait écho à celui de Stéphane Hessel.

Exploitation du gaz à Lacq (64) – février 2013

Exploitation du gaz à Lacq (64) – février 2013

 Nous publions ici un extrait de l’article « Gaz de schiste, gaz de Lacq: Une philosophie nouvelle » (Article paru dans L’âge de faire, n71, janvier 2013) qui témoigne des premières années de l’exploitation du gaz à Lacq et de ses conséquences pour les habitants.

 « Il y a cinquante ans, l’exploitation du gisement de Lacq ne fut pas une banale activité industrielle. Les ravages de nos plantations agricoles, viticoles notamment, les détériorations d’installations métalliques, les masques à gaz des enfants à l’école et à la maison et leur envoi, gratuit pour les familles de Lacq, en classe de neige en vallée d’Aspe, l’extinction d’une torchère de l’usine de Lacq et l’hospitalisation d’une partie du personnel, l’incendie d’une unité de l’usine, tout cela, et j’en passe, a marqué douloureusement les premières années de vie dans ce bassin industriel.

Il fallut la lutte intense, à l’appel de l’Association de défense des populations de la région de Lacq, animée notamment par Félicien Prué, maire d’Abidos, et par moi-même, directeur de l’école de Lacq. Les tracteurs des paysans barrèrent la route nationale, plus d’un millier de paysans se rassemblèrent à Lacq, le député Guy Ebrard créa, avec les maires de la région, une deuxième association de défense. La vie de tout ce qui vit, humains, animaux et plantes, était mise à rude épreuve par la pollution. Sans la lutte, il n’y aurait pas eu les travaux anti-polluants réalisés par la SNPA (Société nationale des pétroles d’Aquitaine, qui a exploité le gaz de Lacq et fusionnera avec Elf dans les années 70) ».

Lacq 1960 Elève arrivant à l'école avec masque à gaz obligatoire

Légende: Lacq, 1960. La pollution est intense. Un élève arrive à son école. Il porte son cartable et un masque à gaz obligatoire

La leçon que nous voulons en tirer, c’est que l’exploitation des énergies fossiles, conventionnelle ou non conventionnelle, est toujours polluante et qu’il a fallu, déjà à l’époque, la mobilisation de la population pour que les pouvoirs publics s’ en préoccupent un tant soit peu. Vouloir faire passer les projets actuels pour des projets « conventionnels », et prétendre que les techniques sauront résoudre toutes les difficultés (Comme le gaz souffré fut dompté par les ingénieurs à Lacq) n’élimine pas les conséquences de cette exploitation pour la population sur son territoire. « Qui veut aujourd’hui du gaz de schiste? », demande André Cazetien. « Quand la planète, malmenée par l’homme, se réchauffe et perd sa vie. Nous choisissons le Soleil, le Vent, la Mer – Inépuisables, Non polluants – Qui nous font vivre ». Non à l’exploitation des gaz de schistes, oui à la transition énergétique!

(1) chercheure et membre du collectif stop au gaz de schiste 69

 



30/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres