Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

message d'"amilitants" de Bruxelles sans terres et sans reproches

Les "amilitants" sur les routes... qui m'écrivent à propos du film "sans terres et sans reproches"...

 


 

 

Et alors Stéphanie? comme je te l'avais brièvement annoncé dernièrement, je n'ai pas eu le temps de te re-contacter plus tôt vu l'actualité qui se bouscule depuis notre retour. Nous étions donc partis Babeth et moi sur les routes du Nord , de Wallonie et de Flandres avec toute une bande de copains "Paysans sans terre" de la région Lilloise et Belges aussi "une fois"...avec pour ambition de rallier à pied Lille à Bruxelles, par les petites routes et chemins au milieu de la campagne resplendissante. Nous étions une bonne trentaine sur l'ensemble du parcours avec certains qui partaient, puis des nouveaux qui arrivaient en cours de route, tirant des charrettes mad'in "pirates", nous permettant de transporter nos affaires et sacs à dos soulageant ainsi le dos des marcheuses (eurs). 4 remorques pour l'intendance et les ustensiles de cuisines car nous étions totalement "autonomes" mis à part pour l’hébergement. 4 vélos également assuraient le balisage, l'assistance et "la voiture balai" afin de ne perdre personne en route. Tout s'est formidablement bien passé dans une ambiance festive, colorée et bucolique, dans la bonne humeur et les chansons. Nos étapes se sont échelonnées entre 8 et 28 km journellement, ce qui restait raisonnable. Nous avons au cours de nos pérégrinations rencontrés, dialogués et échangés avec les populations, des élus, municipalités, animateurs sociaux, des paysans, syndicats agricoles, des citoyens ordinaires etc............afin de leur expliquer et faire partager notre démarche, nos besoins et doléances de "paysans en quette de terre" d'ici et d'ailleurs! Des projections suivies de débats, cercles de parole, ont animés certaines de nos soirées. Nous avons été hébergés dans des salles municipales, des gymnases, centre d’hébergement communautaire, dans des fermes, bergeries, hangar, local scouts, patronages et squat pour terminer. Cette expérience était très enrichissante par la vie communautaire avec toute sa diversité, les relations intergénérationnelles et les échanges entre nous. C'est donc au cours d'une journée de repos dans un ancien carmel, où nous avons fait le point sur notre aventure puis dialogués et passés la journée avec les occupants du lieu sur les problèmes d'accession à la terre: Mais quel rapport avec toi me diras-tu si justement?? Et bien ça alors, alors que nous parlions des "sans terre, des semences et autres particularités liées à la terre, je suis tombé sur un superbe CD "Sans Terre et sans Reproches".....!! ça doit te parler? En pleine campagne, près de Kain (B), dans un lieu énigmatique mais aussi magique que cet ancien carmel: Oui tu as bien lu, le fameux CD pour un "voyage chez les paysans de Quercy" d'un certain atelier des Muses! Le "cul m'en tombait"!! C'est Antoine, habitant des lieux qui a ramené ça lors de son retour de Lozère, en passant chez des copains du Quercy qu'il connaissait.  Nous sommes ensuite arrivés sur Bruxelles le mardi matin ( 16/10) même où ont eu lieu les premières expulsions de la "ZAD" de Notre Dame Des Landes, nos camarades de lutte du site Breton nous ayant envoyés des SMS d'alerte, dès potron-minet. Cette abominable nouvelle mettait la troupe en ébullition et nous décidions sur le champ d'aller chatouiller les humeurs de l'ambassade de France à Bruxelles afin de leur signifier notre désaccord sur cette intervention et faire remonter notre intervention jusqu'au plus hautes autorités de la république Française! Nous nous sommes ensuite rendus au pied du Shératon lieu de l'Assemblée Générale annuelle du lobby européen de l'industrie semencière ESA (European Seeds Association). Nous avons pu échanger avec les diverses associations présentes mais aussi les passants et la population: nous avons même distribué gracieusement des graines et semences afin de mieux faire connaître et promouvoir l'association Kokopelli. Le lendemain mercredi 17, nous nous sommes rendus sur l'esplanade de la commission Européenne où nous avons pic niqués en attendant d'êtres reçus par le porte parole du Commissaire Européen à l'agriculture "Dacian Cioloş". A défaut d'avoir été peut-être entendus, nous avons au moins été écoutés, cette rencontre de près de 3h a été fort courtoise. En début d'après-midi un militant (ami) journaliste d'investigation, nous promenait pour un "Lobby-Tour" du système proche de la Commission Européenne: cette démonstration "politico-Lobbyiste", cette mascarade de démocratie finissait de nous écœurer au plus haut point: c'est franchement révoltant et déconcertant! Pour terminer la soirée nous nous sommes rendus au siège du parlement Européen où nous avons rencontré le porte parole d'un parlementaire Européen. A la sortie nous avons même pu "accrocher" le suppléant et représentant de José Bové (absent) avec qui une discussion animée a eu lieu avec passion: nous lui avons aussi rappelé notre complète réprobation des interventions d'expulsions policières à NDDL de la veille: cette question semblait leur pauser d'énormes problèmes semble t-il et une intervention personnelle de José à NDDL, devait intervenir dans les prochains jours ?? Nous sommes rentrés ensuite dans notre "squat" après une journée épuisante, mais oh combien enrichissante. Le lendemain après un "débriefing" de notre aventure, nous nous séparions le cœur gros mais tellement heureux d'avoir partagés cette aventure! Voici le résumé (succin t.....) de nos 13 jours de voyage.
Merci de votre patience. Jipé et Babeth Chauffier.

 

 

 

 

 

la paysannerie flotte sur Bruxelles...

 

 

 

ça me fait penser à quelque chose, ça, non ?

 

jugez plutôt...

 

 

 



30/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 257 autres membres