Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Stéphanie Muzard, écocitoyenne, artiste et paysanne

Droit de réponse des "talibans écolos"

Ce droit de réponse, je l'ai fais parvenir à certains de nos élus, maires, députés, eurodéputés, sénateurs de toutes régions confondues, qui ont, il me semble, une bien plus juste et haute opinion de notre citoyenneté. Envoi en nombre, médias compris, Confédération Paysanne et ONG comprises, et ... à certains "talibans".

 

------------------


 

 

 

les talibans écolos. http://www.ladepeche.fr/article/2012/10/08/1459320-le-prefet-tance-les-talibans-ecolos.html

 

Le préfet tance les «talibans écolos»

Le préfet juste avant son intervention. A ses côtés, Jean Launay./Photo DDM, M.F. ()

Le préfet juste avant son intervention. A ses côtés, Jean Launay./Photo DDM, M.F.

 

 

Amusés par la fougue du nouveau préfet l'année dernière, les élus lotois n'auront donc pas été surpris hier en écoutant Bernard Gonzalez, venu clôturer le (trop long) congrès des élus et maires du Lot. Un préfet du Lot en grande forme, qui a su capter l'attention des congressistes au moment où les ventres criaient famine. Sans nier «la crise profonde, qui va durer», le patron de l'État dans le Lot a voulu tracer le cadre de son action. La sécurité d'abord avec l'accent mis sur «ces comportements parfois désinvoltes qui facilitent grandement les actions malveillantes». L'emploi et l'économie auront constitué le plat de résistance de Bernard Gonzalez : «Le Lot n'est pas épargné par la crise économique. Les chefs d'entreprises sont inquiets. Mais nous avons aussi matière à optimisme». Et de citer les succès de la Mécanic Vallée, du tourisme. Le préfet a évoqué les emplois d'avenir, insistant sur la formation : «Je rencontre encore trop souvent des chefs d'entreprises qui cherchent à embaucher mais qui ne trouvent pas». Pour le reste, on aura surtout retenu la charge épaisse du préfet contre «les talibans écolos». S'exprimant au sujet d'une «agriculture qui a aussi besoin de vivre», Bernard Gonzalez a fustigé, sans prendre de gants, «la menace permanente, non pas de terrorisme, mais de contentieux, du fait de quelques talibans écolos». Puis un peu plus loin : «Je continuerai à travailler avec les associations responsables et représentatives pour la sensibilisation et la pédagogie. Mais je n'hésiterai pas à dénoncer les excès de certains intégristes défenseurs de l'environnement». En pleine forme, le préfet Gonzalez, non ?

L.B

 

----------------------------------------------------------

Droit à l'expression et de réponse.
 
Nous sommes des centaines, voire milliers de "talibans écolos" dans le LOT et ailleurs. On nous reproche de protéger nos vies, patrimoine commun, et celles de nos enfants contre l'empoisonnement public et la dictature des lobbys de l'agrochimie scientiste. Chacun appréciera. En 1940, autrement dit, aurait-on fini dans les camps ? Fouinez donc qui a fourni les gaz . C'est insultant et inacceptable non seulement car l'islamophobie est devenue systématique, mais que nous sommes , nous autres, citoyens humanistes, altruistes, et éclairés, bénévoles, de tous bords, qualifiés d'extrémistes et de terroristes alors que nous mettons en oeuvre nos droits et devoirs les plus élémentaires en Démocratie.
 
Je ferais un article dans mon blog. Je rapelle que nous sommes 462 membres sur le groupe face book "collectif contre l'empoisonnement aérien et terrestre", et que la pétition de Mme Chalut Michel a rassemblé des centaines de signatures, que notre action de "talibans" libres et autonomes, est reconnue par nos élus locaux et européens pas plus tard qu'hier à BRUXELLES au Parlement. Le Lot et l'Aveyron y étaient représentés par Aymeric De Valon, descendant d'une des plus vieilles familles lotoises, dont l'ancêtre n'est autre qu'un des protecteurs de Rocamadour, chevalier de l'ordre des templiers, et par Danielle Favari, du Rouergue, juriste bénévole.
 
Les élus lotois sont "amusés par la fougue" du nouveau préfet lotois, mais moi, personnellement , ça ne m'amuse pas : ça m'indigne.
voir ici, il me semble que cela participe aux mêmes dérives :
 
 
avec la réponse de la chambre d'agri de FRANCE bien ennuyée par ces propos :
 
 
Il me semble urgent de communiquer sur ces injures, si l'article de Laëtitia Bertoni ( LB, en fait c'est Laurent Benayoun, après vérification ce matin dans la version papier du journal) correspond bien à ce que le préfet a déclaré.
 
 
copies aux élus et à la dépêche ainsi qu'aux médias.
 
bonne journée à vous, les terroristes.
 
Pensées humanistes.
Stéphanie Muzard Le Moing
portrait d'une taliban écolo :
 
 
 
membres du comité de parrainage du film, partenaires et sponsors de www.ducoqalame.fr :
précision, le Pr Gilles Eric Séralini est l'auteur de l'étude scientifique française :
auteur de l'étude scientifique française article paru dans le nouvels ob's "oui les ogm sont des poisons" http://tempsreel.nouvelobs.com/ogm-le-scandale/20120918.OBS2686/exclusif-oui-les-ogm-sont-des-poisons.html
 
-------------------------réponse par Le cercle de Gindou
Bonjour Stéphanie,
 
Merci pour ces informations.
 
Effectivement, les propos de Monsieur Le Préfet sont préoccupants. Alors que cette question de l’intégrisme musulman menace de gangréner inutilement notre société, il est dérangeant, d’en “rajouter” une couche.... de surcroît à l’endroit de personnes qui se mobilisent sincèrement et bénévolement, là où ils sont,  pour “sauver la planète”...... car toute personne en capacité de lire et écrire sait aujourd’hui que la menace “du désordre écologique” plane au-dessus de notre espèce si nous ne prenons pas plus en considération nos sols, notre air et notre eau.
 
De plus, ce sont ces mêmes personnes que semble désigner Monsieur Le Préfet qui sont les plus enthousiastes à l’idée de maintenir les activités agricoles sur le département....
 
Donc oui, évitons les amalgames, les mauvais procès et que soit inlassablement encouragé le débat démocratique entre les acteurs économiques et les leaders d’opinion .... Il est grand temps de penser “convergence écologique” au lieu d’opposer à tout prix, de façon primaire, les défenseurs du patrimoine naturel dits “les écolos” d’une part , parfois sans doute insuffisamment informés des tenants et aboutissants de certains dossiers, et d’autre part, les promoteurs d’un développement local probablement pas assez “imaginatif” compte tenu de la conjoncture critique actuelle.
 
Bien à vous
Sylvie L.
-------------------------------------------- réponse par Aymeric de Valon
Il faut demander à être officiellement reçu par ce Préfet et lui demander des excuses publiques. 
Nous ne sommes pas des talibans, nous sommes des citoyens responsables, nous n'avons aucun dogme à défendre sinon la vie elle-même, nous n'avons aucune arme et aucune volonté de pouvoir. C'est de la diffamation pure. Il faut rétablir notre image, la communication mensongère est insupportable. 
-------------------- définition d'un taliban :

Taliban

Taliban
طالب
Image illustrative de l'article Taliban

Idéologie Islamisme
Objectifs Instauration de zones dans lesquelles la Charia serait la loi souveraine.
Renversement du pouvoir en Afghanistan.
Création d'une armée d'insurrection contre les forces internationales.
Statut Actif
Fondation
Date de formation Septembre 1994
Pays d'origine Drapeau d'Afghanistan Afghanistan
Actions
Mode opératoire Attentats-suicides, véhicules piégés, attaques armées
Zone d'opération Drapeau d'Afghanistan Afghanistan,
Drapeau du Pakistan Pakistan, régions tribales
Période d'activité 1994 - aujourd'hui
1994 - 1996 (groupe armé)
1996 - 2001 (au gouvernement)
2001 - aujourd'hui (groupe armé)
Organisation
Chefs principaux Mollah Omar
Abdul Ghani Baradar (arrêté)
Obaidullah Akhund (arrêté)
Membres 36 000 combattants
Groupe relié Tehrik-e-Taliban Pakistan, Al-Qaïda
Répression
Considéré comme terroriste par États-Unis, Russie, UE
Guerre d'Afghanistan (2001)
Conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan

Un taliban (طالب [ṭālib], « étudiant » ou « chercheur », pl. طلاب [ṭullāb] en arabe ; طالب [ṭɔˑˈlɛb], pl. طالبـان [ṭɔˑlɛˈbɔˑn] en paṣto) est une personne qui adhère à un mouvement fondamentaliste musulman qui s'est répandu au Pakistan et surtout en Afghanistan en octobre 1994. Le mouvement a mené une guerre contre le gouvernement de l'État islamique d'Afghanistan, notamment à partir de 1994 jusqu'à la prise de Kaboul en 1996 où les talibans instaurent le régime de l'Émirat islamique d'Afghanistan, avec à sa tête Mohammad Omar.

L'organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes de la Russie1, de l'Union européenne et des États-Unis.

Les talibans ne peuvent toutefois pas être considérés comme appartenant à une même organisation. Il existe en effet de nombreuses mouvances, plus au moins liées, et celles-ci ne mènent pas toujours le même combat. On distingue parfois les talibans « afghans » se battant contre les forces internationales et nationales dans la Guerre d'Afghanistan, et les talibans « pakistanais », opposés aux autorités pakistanaises dans le conflit armé du Nord-Ouest du Pakistan2.

 

------------------------------- en résumé :
création du matin :
------------------------------- Gaz de schiste. Alerte.
reçu/transmis par stéphanie ( qui aurait retiré la dernière phrase, car c'est à chacun de se bouger)
 
"l'exploitation des Gaz de schiste c'est pour demain, quoiqu'en dit le Président de la République de Schistland :(
lisez plutot
 
Lectrice Marie line de planète sans visa a posté çà : Bonjour, des nouvelles sur le front des gaz de schiste :
Lundi 1 octobre, la population de Bessas, inquiète des travaux probables de la compagnie Mouvoil, s’est réunie à la mairie autour du maire qui leur a fait un compte rendu de la rencontre en Préfecture avec le Préfet, des représentant des compagnie Mouvoil , titulaire du permis du Bassin d
’Alès, de Géo2x la société qui va effectuer les travaux de sismique, de Thétys la société qui effectuera les forages.
 
Des représentants du Collectif de Bessas ainsi que des réprésentants du Collectif 07 étaient présents pour informer encore et toujours sur les points scientifiques et juridiques mais aussi pour répondre aux sollicitations en matière de VIA (Veille Vigilance Information Alerte Action) et étudier ensemble les modalités pratiques d’un blocage de travaux.
 
Les Bessassois étaient heureux de se voir confirmer qu’il n’y avait pas de pétrole dit “conventionnel” sur leur territoire, que le sous-sol de leur terres appartenait désormais à Mouvoil SA (par contrat avec l’état), que le nombres de puits prévus pour l’extraction allait radicalement et irrémédiablement changer leurs paysages, leur mode de vie et qu’ils pouvaient commencer à stocker des bouteilles d’eau potable.
 
Le soutien des Collectifs d’Ici (07 et 30) et d’Ailleurs pour un blocage de camions imminent leur a toutefois été d’un grand réconfort
 
Mouvoil commence les travaux !
Jeudi et vendredi dernier, un hélicoptère a survolé le territoire du permis Bassin d’Alès à basse altitude pour effectuer le relevé magnétique et gravimétrique du terrain.
C’est la première étape de la phase de prospection.
Lundi (hier) il était sur le territoire du permis Plaine d’Alès.
Les camions ne vont pas tarder à arriver !
et on fait quoi? où sont passés bové and co?"
 
 


10/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 264 autres membres